• VB Forensic

RDC: un responsable anti-corruption libéré après une journée en garde à vue.


Le responsable de la toute nouvelle agence anti-corruption de la République démocratique du Congo (RDC), Ghislain Kikangala, a été relaxé après avoir été placé en garde à vue au parquet général près la Cour d’appel de la Gombe, a annoncé l’Agence de lutte contre la corruption (APLC), dans un communiqué reçu dimanche à Bruxelles. M. Kikangala – un ancien avocat au barreau de Bruxelles – avait été placé vendredi en détention préventive pour les besoins de l’enquête après que son organisme eut été accusé d’avoir pris 30.000 dollars à la filiale congolaise d’une banque du Nigeria.


« Il a été relaxé ce samedi 19 décembre et a regagné son domicile », a précisé la porte-parole de l’APLC, Chouna Lomponda, dans ce communiqué.

« En répondant à l’invitation du parquet général près de la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe, le coordonnateur de l’APLC a collaboré au bon déroulement de l’enquête en cours. La liberté étant le principe et la détention l’exception, Me Ghislain Kikangala a été relaxé car il bénéficie de la présomption d’innocence, et il continuera à se rendre disponible pour la justice », ajoute le texte.

Selon Mme Lomponda, « l’interpellation du coordonnateur de l’APLC ne doit pas occulter les graves soupçons de blanchiment des capitaux et financement du terrorisme chiffrés à plusieurs millions de dollars qui pèsent sur Access Bank ».

Après quelques mois d’exercice, l’APLC, créée sur décision présidentielle en mars 2020 pour « traquer la délinquance financière » en RDC, se retrouve au cœur d’un scandale avec la filiale d’une banque du Nigeria, Access Bank.

Le 10 décembre, des agents de l’APLC ont exigé du directeur général nigérian d’Access Bank, Arinze Osuashala, qu’il leur verse une caution de 50.000 dollars, après l’avoir mis en détention préventive, et lui avoir retiré son passeport.

« Comme il n’avait pas d’argent sur lui », des agents de l’APLC « l’ont escorté à la banque et ont pris la somme de 30.000 dollars contre décharge (ndr: reçu) », a affirmé l’avocat de la banque, Me Cibambo Amani.

Deux agents de l’APLC sont allés avec le directeur général de la banque retirer au guichet les 30.000 dollars à 21h00, après les heures de fermeture, d’après des images de vidéo-surveillance diffusées sur les réseaux sociaux.

L’APLC a confirmé avoir perçu les 30.000 dollars et détenir le passeport de M. Arinze.

L’ONG anti-corruption Unis a demandé que « toute la lumière sur ce scandale » soit faite, dans une lettre au président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Source originale: https://afrique.lalibre.be/56787/rdc-un-responsable-anti-corruption-libere-apres-une-journee-en-garde-a-vue/

3 views0 comments
  • Facebook Social Icône

Find us on Facebook

  • LinkedIn Social Icône

Find us on Linkedin

+242 06 695-04-53

2 avenue de la base, 5e étage, Batignolles, Moungali, Brazzaville, Congo

© 2021 by VB Forensic. All rights reserved.